dimanche 29 mars 2015

vendredi 20 mars 2015

Skype For Business Preview

La pré version du client Skype For Business est disponible depuis le début de la semaine.

Pour en savoir plus concernant les évolutions par rapport à Lync 2013
http://blogs.office.com/2015/03/16/get-ready-for-skype-for-business/
http://tech.rundtomrundt.com/2015/03/first-impressions-skype-for-business.html 


Pour la télécharger:
https://technet.microsoft.com/en-gb/evalcenter/dn917485



vendredi 13 mars 2015

Les facteurs qui influent sur la qualité des communications en TOIP / VOIP

Le délais de transit (RTD)
Pour obtenir une bonne qualité il est nécessaire que le délais de transmission des paquets n’excède pas 150 millisecondes.
Celle valeur prend en compte la mise en paquet, la traversée du LAN, la traversée du réseau WAN et le stockage en arrivée dans un tampon de réception : le jitter buffer.

Le délais est généré essentiellement par 3 causes :
- la traversée du backbone de l’opérateur
- le choix du codec
- le buffer de gigue si celui ci est trop petit il y a en outre risque de perdre des paquets.


La gigue
La gigue ou jitter représente la variation du délais de transmission des paquets.
Les paquets émis à intervalles réguliers peuvent être reçus avec des intervalles de temps irréguliers dépendant de la traversée du réseau.
Pour que la communication continue a être audible celle ci doit se situer entre 80 et 100 millisecondes.

A noter que de nombreuses solutions de téléphonie  fonctionnent avec un RTD pouvant atteindre 600 ou 700ms à condition que la gigue soit faible.


La perte de paquets
Celle ci est perceptible par l’utilisateur lorsque le taux de perte de paquets est supérieur à 5%.
2 causes sont à son origine :
- une surcharge des liens WAN
- des collisions sur le LAN
- des mécanismes de COS /QOS non ou mal implémentés


Le codec choisi
Le codec correspond à un algorithme de compression permettant d’échantillonner un flux voix à une fréquence donnée et à l’encapsulation des données dans un paquet IP
Son choix impacte :
- le délais de transmission
- une compression trop importante peux induire une dégradation de la qualité
- une fréquence d’échantillonnage trop élevée nécessite une bande passante plus importante ce qui peux induire une augmentation du nombre de paquets perdus.

De plus en plus de Codecs sont fait pour fonctionner avec une bande passante faible et un taux de perte de paquets pouvant être important. 

jeudi 12 mars 2015

mercredi 11 mars 2015

Sécuriser les communications avec SRTP

Secure Real-time Transport Protocol ( SRTP) définit un profil de RTP (Real-time Transport Protocol), qui a pour but d'apporter le chiffrement, l'authentification et l'intégrité des messages, et la protection contre le replay de données RTP en unicast et multicast.
Ce protocole a été défini en 2004 par la RFC 3711.


AES est par défaut l’algorithme de chiffrement.
Indépendant des couches 1à 3 est particulièrement robuste. Il possède une grande tolérance à la perte de paquets.
Le chiffrement des flux s’effectue en temps réel et dure moins de 1 milliseconde.
On l’utilise pour sécuriser les communications TOIP échangées entre 2 Ip-Phones.
Ci-dessous le détail d’un paquet :




A noter qu’il existe le pendant cote RTCP : SRTCP

En trunking SIP peu de fournisseur de trunk embarquent SRTP

lundi 9 mars 2015

iLBC vous connaissez ?



iLBC (internet Low Bitrate Codec) est un codec open source de plus en plus utilisé dans les solutions de téléphonie sur IP.

C’est à la société suédoise Global IP Sound que l’on doit son développement.
Alors que les codecs TOIP actuels utilisent des méthodes CELP basées sur la mémoire et l’enchaînement des paquets iLBC travaille paquets par paquets (méthode LPC) sans tenir compte de leurs contextes.
Cette méthode de fonctionnement le rend plus performant que G729 lorsque le nombre de paquets perdus augmente.

La bande passante utilisée pour un canal voix est de 13.967 kb/s pour un échantillonnage de 30ms et de 15.2 kb/s pour un échantillonnage de 20ms.
A noter que celui ci a déjà été adopté par de nombreux fournisseurs ( Skype, K-Phone, Audiocodes, CISCO ).

Ce codec est décrit dans la RFC3951  : http://www.rfc-base.org/rfc-3951.html 






Pour en savoir plus : http://www.ilbcfreeware.org/
OU mieux encore étant donné que iLBC est embarqué dans WebRTC

http://www.webrtc.org/license-rights/ilbc-freeware 

dimanche 8 mars 2015

Le boîtier analogique Audiocodes MP-112



Le boîtier analogique Audiocodes MP-112 permet de connecter 2 téléphones analogiques.
Ce boîtier contrairement au produit CISCO ATA 186 permet le raccordement de fax en T38.
Cet équipement fonctionne en environnement MGCP, H323 ou SIP.
Son administration et sa configuration s’effectuent via une interface WEB.
Les codecs utilisables sont G711, G729A.



 A noter qu'il existe d'autres modèles dans la gamme dont il fait partie : MP114, MP118 et MP124

Aller plus loin :