lundi 12 septembre 2011

Choisir des équipements de visio conférence ou de Telepresence

Vous envisagez d’acquérir de nouveaux terminaux de visio conference voire une solution de Telepresence. Les différents constructeurs que vous rencontrez parlent tous de high profile, de optimal définition, de SVC. Que signifient toutes ces définitions en quoi sont elles utiles pour choisir un équipement . Je vous propose de les expliciter.


Pour transporter des sessions vidéo sur un réseau étendu il est nécessaire de compresser, de coder les informations. Pour ce faire on utilise un algorithme mathématique : un codec. H264 est celui qui aujourd’hui est le plus utilisé.


En optimisant les paramètres de compressions embarqués dans l’algorithme il est possible de construire des profils. Quatre profils sont actuellement normalisés : Baseline, Extended, Main et High. Ceux-ci constituent la famille H264 AVC (advanced video coding). Pour nous les utilisateurs c’est complètement transparent.


Ce n’est pas le cas pour les gestionnaires du réseau de donnée de l’entreprise . En fonction du profil utilisé par les équipements ceux-ci consomment plus ou moins de bande passante. Le profil High mis en avant par exemple par Polycom permet de diviser la deux la bande passante nécessaire. Cisco Tandberg lui dispose également un mecanisme d’optimisation mais il n’utilise pas ce profil. Il a définit son propre paramétrage et le nomme optical définition.


On parle beaucoup de SVC (scalable video coding) c’est une nouvelle famille du codec H264 développée par quelques constructeurs : Vidyo, Polycom. Son fonctionnement est on ne peu plus simple. Les flux sont encodés en couches à partir d’un socle un peu à la manière d’un mille feuille. Chaque couche correspond à une résolution d’image.


En fonction de la qualité des liens Wan un terminal à la réception d’un flux décide de ne conserver que la ou les couches qui lui parviennent sans pertes de paquets. Ce mécanisme bien que très novateur peine à s’imposer.


Quel mécanisme choisir ? Pour ma part je n’ai pas de préférences.


Si vous envisagez d’acquérir un parc de terminaux le mieux est d’opter pour ceux qui embarquent les mécanismes de traitement des flux les plus performants de façon à garantir aux utilisateurs une qualité optimale d’image tout en limitant les investissements à réaliser au niveau réseau support.


Si votre parc est constitué de terminaux plus anciens auxquels vous souhaitez adjoindre de nouveaux équipements. Une certaine vigilance s’impose. Des constructeurs optent pour une technologie : AVC ou SVC. D’autres disposent de plusieurs gammes de produits certains de la famille AVC et d’autre de la famille SVC c’est le cas par exemple de Polycom.


Pour le moment les familles AVC et SVC ne peuvent communiquer directement. Le profil High Polycom n’est pas compatible avec Optimal Definition Cisco Tandberg.


Tous ces éléments qui semblent un peu techniques ne doivent pas être un frein à l’acquisition d’équipements. Le forum UCIF (Unified Communication Interoperability Forum) travaille actuellement à développer l’interopérabilité.


1 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour ce post.
Il existe aussi des solutions de visio/webconférence telle que mavisioconf.fr basées sur des techno open source. L'avantage est de pouvoir se connecter de partout dès que l'on a une liaison internet.