lundi 26 juillet 2010

Quelques mots concernant le codec H264

Transporter des flux vidéo sur un réseau IP nécessite de les adapter. Pour ce faire un certain nombre de Codec ont été développés : H261, H263, H264.

Le plus récent H264 a été développé conjointement par l'ITU et L'ISO. Il se situe de ce fait à la frontière du monde de la téléphonie et de celui de la normalisation audiovisuelle. Pour les puristes il est également connu sous deux dénominations : MPEG-4 Part 10 ou MPEG-4 AVC (Advanced Video Coding).

Soucieux de se démarquer certains constructeurs ont développé une variante de celui-ci : H264 SVC ( Scalable Video Coding). Celle-ci permet de véhiculer les flux sur des réseaux pour lesquels la bande passante est faible, le taux de perte de paquets important et la variation du délais de transit (Jittter) importante.

Alors qu'en AVC on négocie le codage entre les équipements, en SVC on décide de transmettre comme le montre cette image le flux vidéo avec différents niveau de codage.




Le flux de base correspond à celui à la plus basse résolution. Les autres au codage avec une qualité et un nombre d'images par seconde supérieur. A noter qu'il ne s'agit pas d'une duplication de flux mais que ceux-ci se complètent pour augmenter la qualité de transmission.


On pourrait croire que l'avenir de H264 AVC serait H264 SVC il n'en est rien aujourd'hui un groupe de travail développe une nouvelle variante : High Efficiency Video Coding (HEVC). Dans ce cas le codage serait de type progressif.

En étude celle-ci devrait voir le jour en 2012. Certains vont jusqu'à la nommer H265.

A noter que plus la famille H264 s'agrandi ce à l'initiative des différents constructeurs plus l'interopérabilité sera difficile à mettre en place.


Pour en savoir plus :

http://ip.hhi.de/imagecom_G1/savce/index.htm

http://www.nojitter.com/blog/225400409

1 commentaires:

Anonyme a dit…

Thank you for information!