dimanche 28 juin 2009

Le codec G711 20ms

Dans quelques semaines un opérateur bien connu va proposer en France une offre VOIP reposant sur l'utilisant au niveau des liens wan du codec G711 20ms en remplacement de G729a 40ms je vous propose aujourd'hui de faire un zoom sur cette façon de coder les flux téléphonique.


Rappel pour dimensionner un lien wan on associe un codec avec un taux d'échantillonnage par paquet dans notre cas la valeur étant de 20ms.


En téléphonie numérique G711 échantillonne un signal 8000 fois par seconde. Chaque échantillons étant constitué de 8 éléments binaires (bits) soit pour une seconde 8000 octets soit 64Kbits.


La perte d'un paquet voix correspondant à 1s n'étant pas acceptable pour un utilisateur on transmet plus régulièrement des des paquets de données dans notre cas toutes les 20ms soit 50 paquets par seconde.


Chaque paquet est de ce fait constitué de 160 octets (8000/50) de données dites utiles.


Pour transmettre celui ci sur un réseau IP nous construisons un paquet IP ou datagramme pour se faire on ajoute les entêtes RTP, UP et IP soit un overhead de 40 octets.


La bande passante nécessaire étant fonction de la technique de transmission on obtient les valeurs ci dessous :

Frame Relay : 82 Kbits /s

Ethernet : 96;8 Kbits /s

ATM : 106 Kbits /s


A noter que sur un support SDSL ( ATM) il faut 5 fois plus de bande passante que celle requise par l'utilisation du codec G729a 40ms.





1 commentaires:

Anonyme a dit…

salut je peut connaitre l'ntervalle entre deux paquets au G.711 !
et merci pour cette source de science