lundi 2 juillet 2007

CISCO SRST (Survivable Remote Site Telephony)

L’architecture téléphonie CISCO repose sur la mise en place du produit CALL MANAGER.
Cet équipement assure la gestion des IP phones via les liaisons WAN.

Pour pallier la défaillance ou les bagottements pouvant affecter les liaisons de données Cisco propose d’implémenter au niveau des routeurs d’agence la fonction SRST (Survivable Remote Site Telephony).

Isolés du call manager les IP phones ne peuvent normalement plus fonctionner. Dans le cas de SRST ils établissent une connexion avec un routeur local afin de s’identifier et négocier les capacités nécessaires leur permettant d’établir en mode dégradé des communications.


L’enregistrement des postes par le routeur est un process automatique utilisant SNAP ( Simple Network Auto Provissioning) ce qui rend impossible le choix des postes devant bénéficier d’un secours.
La phase de négociation qui dépend du type de poste dure environ 2,5 minutes.

Pour avertir les utilisateurs de la bascule en mode secours un message est affiché au niveau des IP phones :
*CM Fallback Service Operating poster CISCO 7960.
*CM Fallback Service poste CISCO 7610.

Techniquement le ou les routeurs embarquant la fonctionnalité SRST possèdent des interfaces Rnis de type PRI ou BRI.
Le CALL MANAGER étant lui aussi raccordé au réseau Rnis via son routeur WAN les échanges entre lui et les ip phones distants transitent via ce réseau.

A noter que le nombre de postes téléphoniques pouvant bénéficier de ce service est fonction du type de routeur mis en place. Celui ci est compris entre 24 et 240.


1 commentaires:

Anonyme a dit…

I am reading this article second time today, you have to be more careful with content leakers. If I will fount it again I will send you a link